Archives de catégorie : Poèsie Hugo Drouet

Puisque j’ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleine

En 1833, Victor Hugo conçoit une vive passion, payée de retour, pour Juliette Drouet (l’une des interprètes de son drame LUCRECE BORGIA). Puisque j’ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleineVictor HugoLes chants du crépuscule (1835) Puisque j’ai mis … Lire la suite

Publié dans Poèsie Hugo Drouet | Laisser un commentaire